Les grandes affaires criminelles.

Les grandes affaires criminelles.

LA REDEMPTION DE KLARA FAYE TUCKER, LA TUEUSE A LA PIOCHE.

 

Klara Faye Tucker, accusée d'un double meurtre avec son petit ami de l'époque, Danny Garrett, au marteau et à la pioche, a été condamnée à mort en 1984 et exécutée, par une injection létale, au pénitencier de Huntsville, en 1998. Première femme exécutée au Texas au 20eme siècle, Klara devint célèbre dans tous les USA, pour l'énormité et la violence de son crime.

Le 13 juin 1983, après un week-end de défonce, en pleine nuit, Klara, son petit ami Danny et un troisième larron, Jimmy Leibrandt, décidèrent d'aller voler la Harley d'un autre camé détesté, Jerry Dean. Dean est réveillé par le trio défoncé et alors que Leibrandt commence à démonter la Harley, Garrett défonça la tête du dormeur à coup de marteau. La tête éclaté, déjà mort, Dean, par terre, sur le ventre, est fini à coups de pioche par Klara. La lumière allumée, le duo de camés repère une femme cachée sous les couvertures du lit, Deborah Thorntorn, qui sera tuée à la pioche par Garrett.


 

Arrêtée un mois plus tard sur la dénonciation du frère de Garrett, le duo est emprisonné. Lors du procès, Klara, "la tueuse à la pioche", fascina les médias par le contraste entre sa beauté et l'horrible forfait dont elle était accusée. Leibrandt, le troisième larron, seulement spectateur, qui avait négocié avec le procureur, décrivit Klara comme possédée lors de cette funeste soirée, le visage rieur et affirmant avoir eu des orgasmes lors des successifs coups de pioche ! La jeune femme avoua sa présence sur les lieux du crime, les coups de pioche dans le dos d'un Dean certainement déjà mort.  Et c'est ce dernier point qui envoya Klara à l'échafaud. L'accusation convainquit les jurés que Jerry Dean, la tête défoncée à coups de marteau par Garrett, était encore vivant, lorsque les coups de pioche s'abattirent dans son dos ! Condamnée à mort avec son amant, la vie de Klara fut alors narrée par l'écrivain Beverly Lowry, dans La traversée,


 

histoire d'une descente aux enfers dans l'Amérique des années 70. Née en 1959, Klara fut élevée par une mère prostituée et droguée, avec ses deux soeurs et, dès son adolescence, la jeune femme tomba elle aussi dans la prostitution et la came. Tribu déjantée, avec des défonces quotidiennes et des orgies régulières, entre michetons et les nombreux amis de passage. Et puis cette nuit du 12 juin 1983, où un trio défoncé vint faire la peau à un autre camé déjanté, fait-divers entre drogués qui serait passé inaperçu si l'arme du crime n'avait pas été une pioche ! Klara n'a jamais nié l'horreur du crime et a fait un travail d'introspection, en prison, avec l'aide de la religion chrétienne, pour apaiser ses remords. Elle s'est passionnément investie dans sa nouvelle religion, aidant les détenues en détresse, donnant des cours de catéchisme tout en s'instruisant, instruction absente de son enfance, livrée très tôt à la rue et la drogue. Jusqu'à son exécution, son parcours carcéral fut une véritable rédemption, gommant 24 ans de vie pourrie. Georges W.Bush refusa sa grâce, et le 3 février 1998, avant de mourir, elle s'excusa encore une fois du mal qu'elle avait fait aux familles de Jerry Dean et de Barbara Thornton et partit dans l'au-delà en paix avec elle-même.


Ce macabre fait-divers illustrait les ravages de cette Amérique de l'héroïne sur une population fragilisée, avec ces hordes de camés défoncés qui grenouillaient dans les bas-fonds de cette Amérique interdite, un envers du décor effrayant qui tranchait avec la félicité de l'American Way of Life. Klara n'a certainement tué personne, cette nuit du 12 juin, mais le Texas fut effrayé par ce double meurtre à la pioche et par cette beauté du diable, que les médias présentèrent comme l'incarnation du Mal !




08/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres