Les grandes affaires criminelles.

Les grandes affaires criminelles.

NOËL 2011: MASSACRE DANS LES QUARTIERS NORD.

 

Dans la nuit du 25 au 26 décembre 2011, une voiture calcinée avec 3 corps à l'intérieur est découverte par la police, aux Pennes-Mirabeau, un village au nord de Marseille. Les trois cadavres sont identifiés comme étant ceux de Sonny Albarello, 20 ans, Mohammed Bouhebel et Nouri Oualan, 19 ans, connus des services de police pour des affaires de stupéfiants. L'autopsie révéla que les jeunes avaient été tués par balles avant d'être brûlés dans un "barbecue marseillais" dans leur Audi A3. La police est rapidement sur la piste d'un règlement de compte entre trafiquants de drogue, surtout que quelques jours avant, Mohammed Bouhebel avait été contrôlé habillé d'un gilet pare-balles, expliquant aux policiers qu'il se sentait menacé ! Les 3 trucidés habitaient la cité des Micocouliers, dans les quartiers Nord de Marseille, près de la cité de Bassens.

 


 

Rapidement, les enquêteurs vont mettre à jour une querelle de territoire entre deux bandes. Sonny Albarello et ses deux amis, travaillaient pour un certain Samy Ati, qui contrôlait le trafic de stupéfiants à et autour de la cité Bassens. Or, les trois jeunes, fans de Tony Montana, voulurent voler de leurs propres ailes et s'émanciper de la tutelle du caïd, pour toucher les bénéfices de la vente de stups aux Micocouliers. Quelques mois avant, Ati avait reçu une volée de balles dans les jambes de la part de Sonny. Aussi avait-il émis un contrat sur la tête des trois jeunes, pour se venger et pour punir les récalcitrants. Apparemment, le contrat de 150 000 € aurait séduit deux trafiquants de Bassens, les frères Laribi, Lamine et Mehdi.

Le 25 décembre 2011, les trois dealers munis de 60 000 € vinrent se ravitailler à Bassens auprès des deux hommes qu'ils connaissaient bien. D'après les témoignages, Mehdi serait monté dans l'Audi A3 pour conclure le deal et en aurait profité pour exécuter les trois hommes, dans la voiture pour brûler les cadavres peu après.

Mais cette fois-ci, l'horreur du crime a délié les langues et a rompu l'omerta des cités. Des témoignages des proches ont mis la police sur la piste des frères Laribi, avec qui les trois jeunes avaient rendez-vous le soir du 25 décembre, d'après la soeur d'un des tués. Le téléphone portable d'un des frères a aussi borné aux Pennes-Mirabeau, dans la nuit du 25 au 26, prouvant que les deux suspects étaient dans la zone où la voiture a été carbonisée.

En décembre 2015, le procès des 3 suspects, Samy, le commanditaire et les frères Laribi, leur bras armé, a eu lieu à la cour d'assise d'Aix-en-Provence.

 


 

 (Source : La Marseillaise)

Ils furent reconnus coupables et  condamnés à une peine de 25 ans de prison avec une période de sûreté des 2/3.

 

Emblématique de l'hyper-violence qui gangrène la cité phocéenne, pour contrôler le trafic de stupéfiants, ce procès est aussi l'amer constat de l'impuissance des pouvoirs publics face à cette dérive macabre. Les quartiers Nord de Marseille dévorent ses propres enfants et cette spirale infernale n'est pas prête de s'arrêter !

 


 



04/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres