Les grandes affaires criminelles.

Les grandes affaires criminelles.

RUSSELL WILLIAMS, LE COLONEL SERIAL-KILLER.

 

Russell Williams avait des états de service militaire remarquables. Engagé dans les forces armées canadiennes en 1987, pilote d'avion émérite, l'homme va connaître une ascension foudroyante, couronnée par son grade de Colonel, en 2005 et sa nomination à la tête de la base militaire de Trenton , en Ontario. A 42 ans, Williams est un des éléments les plus prometteurs de l'armée canadienne, promis au grade suprême de général. Marié à  Mary Elisabeth Harriman depuis 1991, notre officier supérieur est comblé sur le plan personnel et professionnel, apprécié de ses subordonnés comme de ses voisins pour sa professionnalisme et sa gentillesse. 

Le 25 novembre 2009, la caporale Marie-France Comeau, qui travaillait sur la base de Trenton

 


 

est retrouvée morte à son domicile. Elle a été agressée sexuellement et étranglée. L'enquête ne permet pas de retrouver le coupable. Le colonel Williams, son supérieur hiérarchique, rendit un hommage public à la jeune femme, et demanda à la police canadienne de le tenir au courant de l'enquête.

Le 28 janvier 2010, Jessica Lloyd, une jeune femme habitant près de la base de Trenton, disparaît de son domicile sans laisser de traces.


 

La police releva, autour de la maison, des traces de pneus et de pas, imprimées sur la neige. Un automobiliste qui était passé près de la maison, dans la nuit du 24 au 25, se rappela de la présence d'un 4x4 Nissan et en informa les policiers. Décidée a retrouvé rapidement le coupable, la police eut l'idée d'effectuer des barrages routiers, autour de la résidence de la jeune femme disparue, et de vérifier les pneus des véhicules arrêtés. A volant de sa Nissan Pathfinder, le colonel Russell Williams, allant au travail, se fit arrêter par un de ces barrages routier. Les policiers remarquèrent que le 4x4, de la même marque que celui vu, le soir de la disparition, par un automobiliste, avait des pneus de la même marque et de la même structure que ceux retrouvés imprimés dans la neige, près de la résidence de la disparue. Interrogé par la police le 7 février 2010, les policiers vont être sidérés par les aveux du colonel canadien. Outre qu'il avoua le meurtre et le viol de Marie-France Comeau et de Jessica Lloyd, Williams reconnut qu'il avait photographié les victimes et filmé leur mise à mort !! Violeur, tortionnaire et tueur, le colonel était aussi un collectionneur fétichiste de dessous féminins, qu'il volait au gré de ses ballades nocturnes, et se photographiant, les portant.

 


 

L'effroi gagna les amis et connaissances de Russell Williams, qui avait camouflé sa double vie pendant tant d'années, et passait  du statut de militaire brillant à celui de serial-killer sadique dégénéré !


 

Expulsé de l'armée en 2010, déchu de ses nombreuses médailles militaires, le brillant colonel Williams passera le reste de sa vie en prison, puisqu'il plaida coupable à son procès des 82 chefs d'accusation le concernant.

Voici un documentaire sur l'effroyable et énigmatique colonel Williams, un tueur si proche !

 




01/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres